Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
chroniques-du-leviathan.over-blog.com

Tales of Xillia : Tout conte fait

22 Août 2013 , Rédigé par Samizo Kouhei Publié dans #Critiques de jeu

Tales of Xillia : Tout conte fait

Je partais avec un mauvais a priori sur Tales Of Xillia. Fan cocufié de JRPG sur cette génération de consoles de salon (j'ai encore mes quelques heures sur Time & Eternity sur l'estomac), je n'ai jamais été un grand fan de la saga : j'ai revendu Tales of Abyss 3DS après 10 heures de jeu durant lesquelles je me suis accroché en vain, et j'ai terminé Tales of Graces F l'année dernière sans grande conviction.

Sorti au Japon en 2011, alors que la série fêtait ses 15 ans, Tales of Xillia a fait l'objet du plus grand soin : les 2 équipes qui se relaient pour développer des épisodes de cette série-fleuve ont toutes 2 travaillé sur le jeu, et les 2 chara designers de la série, Kosuke Fujishima et Mutsumi Inomata ont réalisé conjointement les designs des personnages.

Le jeu offre également la possibilité de choisir entre 2 protagonistes, même si les différences sont assez minimes.

Tales of Xillia : Tout conte fait

Durant les 10 premières heures du jeu, j'ai été plutôt gêné par le sentiment que le jeu a été fait à la va vite, avec des environnements copiés / collés (notamment les ports et les plaines intermédiaires) et des villes presque vides.
Les graphismes sont plutôt jolis mais dénués de toute personnalité ou direction artistique notable (un mélange fantasy / magitek insipide comme tous les autres Tales auxquels j'ai joué). Cependant, les combats sont très dynamiques et offrent des perspectives stratégiques intéressantes.

Tales of Xillia : Tout conte fait

L'histoire décolle réellement au bout d'une vingtaine d'heures, les musiques se font plus intéressantes et les masques tombent. Les personnages, "gentils" comme "méchants" se révèlent bien plus complexes que prévu.
Si le jeu se finit en une trentaine d'heures, Les 2 scénarios (même si les différences consistent en quelques cutscenes et courtes séquences jouables) et de très nombreuses quêtes secondaires (à l'intérêt très variable, entre les quêtes FedEx et celles qui enrichissent véritablement le background) qui rallongent considérablement la durée de vie.
Tales of Xillia est un bon RPG, qui ne souffre pas il est vrai d'une concurrence gigantesque sur PS3, mais qui aurait cependant mérité plus de finition.

Maintenant j'attends la suite directe avec beaucoup d'impatience, d'autant que le jeu a connu de bonnes ventes en ce mois d'août 2013.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article