Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
chroniques-du-leviathan.over-blog.com

Articles avec #moon knight tag

Moon Knight 2

6 Juillet 2015 , Rédigé par Samizo Kouhei Publié dans #Comics, #Panini, #Marvel, #Moon Knight

Moon Knight 2

2ème volume pour la nouvelle série All New Marvel Now ! Comme promis, l'équipe créative des 6 premiers épisodes a été remplacée : Warren Ellis et Declan Shalvey ont laissé leur place à Brian Wood et Greg Smallwood, eux-mêmes remplacés pour le prochain run.

Ce volume est un peu moins percutant que le précédent, mais reste quand même au dessus de bien des titres. Brian Wood prend la suite des épisodes de Warren Ellis en mettant en avant les différentes personnalités du héros dans des aventures qui semblent unitaires mais forment en fait un tout : un personnage secondaire apparu dans les épisodes d'Ellis a l'intention de détourner Khonshu de Marc Spector pour mener à bien une vengeance. Brian Wood enfonce donc le clou sur la nature des personnalités multiples du personnage : Spector n'est pas (ou en tout cas pas seulement) un malade mental, mais l'hôte du dieu égyptien de la Lune et de la vengeance !

D'un point de vue graphique, le style est de toute beauté même si je préférais Declan Shalvey. La mise en page est souvent inventive, entre l'épisode représenté uniquement par écrans interposés ou celui où Spector qui est détenu est également prisonnier des cases.

Marvel semble avoir trouvé la formule-miracle pour installer durablement Moon Knight dans sa gamme : une construction en mini-série à la fibre très indé. Le personnage semble mûr pour passer par la case "série télévisée" chez Netflix !

Lire la suite

Moon Knight 1

12 Janvier 2015 , Rédigé par Samizo Kouhei Publié dans #Comics, #Panini, #Marvel, #Moon Knight

Moon Knight 1

Lors de mes 2 articles de présentation de Moon Knight, j'ai insisté sur le fait que Marvel a toujours essayé d'appuyer ce personnage au fort potentiel. Ils ont peut-être trouvé la solution avec un nouveau concept éditorial : des runs limités (comme des mini-séries, sauf que le nombre de numéros n'est pas déterminé à l'avance) permettant à des équipes artistiques de livrer leur vision du personnage.

Les premiers à s'y atteler sont Warren Ellis (un scénariste anglais culte, de la trempe des Alan Moore et Grant Morrison, même si je le trouve inégal) et Declan Shalvey. Ils livrent ensemble 6 épisodes, avant de laisser leur place à une nouvelle équipe comme il était prévu.

Ces nouveaux épisodes ne font pas table rase des incarnations précédentes (la fameuse phrase "je veux qu'ils me voient venir" revient à plusieurs reprises, et les péripéties du héros sur la côte ouest sont référencées) mais livrent une nouvelle vision de la folie du personnage.

Plus question de troubles de la personnalité, Marc Spector a bien été ressuscité par Khonshu, et sa folie n'a pas d'explication médicale : ses "personnalités" sont une explication rationnelle à sa possession par son dieu tutélaire !

Moon Knight apparaît sous l'apparence très civile de Monsieur Knight (dont la seule concession au costume super-héroïque est une cagoule), qui offre son aide à la police dans des affaires étranges. A l'occasion, il revêt une tenue plus "classique" (pour un comic de super-héros s'entend) ou des artefacts glanés de l'Egypte antique. Moon Knight s'est "reconverti" en protecteur des voyageurs nocturnes (au sens propre comme au figuré). Ses aventures le voient donc croiser des mercenaires en rupture de ban, des menaces surnaturelles, des truands et des flics qui tournent mal.

Graphiquement, c'est du grand art, et l'histoire gagne énormément par la concision des intrigues. Les 6 épisodes sont indépendants les uns des autres. Il y avait matière à lancer des arcs extrêmement décompressés (à la Bendis) mais il n'en est rien. La lecture des unitaires n'est en aucun cas frustrante, même si on aurait aimé en lire plus. Le ton est complètement décalé, avec un héros en quête de pardon mais qui n'hésite pas à assumer sa violence et sa conception parfois expéditive des problèmes.

Une lecture extraordinaire, que je conseille à tous. Inutile de connaître le personnage ou de lire le reste des titres Marvel, c'est un titre autosuffisant ... et plus que satisfaisant !

Lire la suite

Moon Knight (Deuxième partie)

6 Janvier 2015 , Rédigé par Samizo Kouhei Publié dans #Comics, #Panini, #Marvel, #Moon Knight

Suite et fin de l'article sur Moon Knight, avec un focus sur l'actualité autour du personnage depuis 2006

Moon Knight (Deuxième partie)

Depuis quelques années, Marvel essaie de remettre ce personnage au premier plan. En 2005, une nouvelle série, scénarisée par l'auteur de polars Charlie Huston et dessinée par David Finch, montre un Marc Spector brisé psychologiquement et physiquement après un combat contre Bushman. Moon Knight est grièvement blessé par son ennemi juré, non sans l'avoir tué d'une façon extrêmement brutale : il lui arrache son visage avec l'un de ses « croissants de lune » (équivalent « lunaire » du batarang). Khonshu le harcèle sous la forme d'un Bushman au visage arraché (ou alors tout est dans sa tête ...) et veut qu'il verse du sang en son nom. Par la suite, le "héros" doit faire face aux attaques du Comité, à la vengeance de son ex-acolyte Midnight et réussit contre toute attente à se faire recenser durant Civil War, en dépit de son comportement violent pas vraiment au goût de Tony Stark qui chapeaute l'opération ... . Les activités de Moon Knight durant cette période consistent en effet à mettre fin aux opérations de la pègre de la manière la plus violente possible et à "marquer" les criminels d'un croissant de lune sur le front (un peu à la manière des soldats allemands dans Inglorious Basterds). Et evidemment, Spector a également du souci à se faire ... contre lui-même ! Ses proches ne le comprennent décidément pas, les super-héros le fuient comme la peste et Khonshu ne cesse de le harceler.

La série compte 30 numéros, marqués par la polémique à cause de l'extrême violence, et se termine sur la mort apparente de Marc Spector. Panini n'a publié en français que les 20 premiers épisodes (leur découpage en 4 volumes ne correspond pas à celui des TPB de Marvel). J'ai commandé la suite en V.O.

Dans Death of Marc Spector, Moon Knight doit prendre le large après qu'il ait tué Black Spectre (un de ses ennemis qui a voulu lui mettre des meurtres sur le dos en les signant du croissant de lune sur le front des victimes). Il est à la fois pourchassé par Tony Stark (devenu le chef du SHIELD à l'occasion de sa "victoire" dans Civil War) et les Thunderbolts de Norman Osborn. Il décide donc de tuer son identité civile ... mais il ne faut pas oublier qu'il en a d'autres, qui sont bien plus que des rôles vu ses problèmes mentaux. Down South, le dernier arc de la série, s'intéresse aux péripéties du Chevalier de la Lune enfui au Mexique.

Moon Knight (Deuxième partie)

Une nouvelle série est lancée en 2009, Vengeance of Moon Knight. Mais contrairement à ce que sous-entend le titre, Moon Knight est décidé à se comporter en véritable super-héros, se contentant d'appréhender les ennemis sans les mutiler, décidant de ne plus écouter Khonshu (ou d'essayer de maîtriser sa folie, ce n'est pas tranché). Dans le premier volume, Moon Knight revient à New York en plein Dark Reign, ce qui oblige Norman Osborn à s'occuper de ce retour gênant. Le premier arc montre surtout la lutte de Spector pour se comporter comme un véritable super-héros et s'amender de son passé de mercenaire, notamment quand Osborn et ses séides décident de le briser à nouveau en faisant revenir son pire ennemi.

Le 2ème volume est très décevant. Ce sont en effet 4 épisodes qui se contentent d'associer le personnage et des super-héros bien plus populaires sans se soucier de creuser davantage la lutte du héros "réformé" contre ses démons intérieurs. Konshu apparaît d'ailleurs très peu dans ces épisodes, un comble ! Le seul intérêt consiste à montrer l'intégration de Moon Knight dans les Vengeurs Secrets (équipe à suivre dans Marvel Stars). Parmi les dessinateurs, on retrouve l'Espagnol Juan José Ryp, dont j'avais apprécié le dessin sur Black Summer et No Hero.

Moon Knight (Deuxième partie)

Cette série a été arrêtée mais a laissé place à une nouvelle série, Moon Knight, avec comme équipe artistique le duo qui avait relancé Daredevil au début des années 2000, Brian M. Bendis et Alex Maleev.

Marc Spector semble enfin épanoui (on est loin de la précédente série du même nom) : installé sur la Côte Ouest, il prend un nouveau départ, loin de ses amis et de ses emmerdes new-yorkaises. Il remporte le succès grâce à une série télé librement inspirée de son histoire (les premières pages permettent ainsi de dresser la genèse de Moon Knight pour les néophytes), fait partie des Vengeurs Secrets de Steve Rogers et semble débarrassé des persécutions (réelles ou supposées) du dieu Khonshu. 3 Vengeurs prestigieux (Captain America, Wolverine et Spider-Man) viennent lui rendre visite pour lui demander de s'occuper des affaires super-criminelles sur la Côte Ouest. Spector ne tarde pas à reprendre du service quand il tombe sur un deal qui tourne mal entre 2 petites frappes et Mr Hyde (alias le "punching ball" attitré des super-héros Marvel) ...

La couverture spoile le coup de théâtre de la dernière page de l'épisode, mais signalons tout de suite qu'en dépit de ce qu'il pense, Moon Knight n'en a pas fini avec ses problèmes mentaux ... L'angle d'approche de Bendis est intéressant : sans verser dans la violence extrême de la série de 2006, il démontre que Moon Knight est un héros définitivement en marge de la communauté super-héroïque. L'histoire est intéressante et ne manque pas d'humour, et on ne retrouve pas les tares habituelles de Bendis : les dialogues ne consistent pas en des répliques monosyllabiques et l'action n'est pas trop décompressée.

Malheureusement, après un démarrage enthousiasmant, cette nouvelle itération du Chevalier de la Lune (la 3ème en 6 ans) s'est essoufflée (tant au niveau de l'intérêt que du succès commercial), en dépit de l'équipe artistique de choc chargée de relancer le personnage (avec peut-être l'espoir secret de refaire le "coup" de Daredevil).

On a effectivement du mal à croire qu'un héros sans pouvoirs et au mieux secondaire puisse jouer d'égal à égal avec un méchant qui a tenu tête aux plus puissants Vengeurs, et cela en dépit des ressources multiples et de l'imprévisibilité du héros lunaire. De même, l'intrigue autour d'Ultron ne décolle jamais vraiment et n'a été reprise qu'à l'occasion de l'event Age of Ultron (universellement conspué). L'une des dernières pages où la série télévisée "Légendes de Khonshu" est annulée est d'ailleurs une allusion à l'arrêt du comic après seulement 12 épisodes.

Dommage que Bendis n'ait pas pu exploiter davantage la personnalité (ou plutôt les multiples personnalités) fascinante de ce personnage, qui ne semble devoir jamais s'imposer. D'un point de vue graphique, Alex Maleev livre une très bonne prestation.

Moon Knight (Deuxième partie)
Lire la suite

Moon Knight (Première partie)

5 Janvier 2015 , Rédigé par Samizo Kouhei Publié dans #Comics, #Panini, #Marvel, #Moon Knight

Bonne année 2015 à tous mes lecteurs ! Je commence l'année par la présentation d'un personnage relativement méconnu de Marvel, Moon Knight, dont les nouvelles aventures, scénarisées par Warren Ellis, sortent chez Panini en fin de semaine.

Cette présentation se fera en 2 temps : dans un premier temps, une présentation du personnage et ses titres jusqu'à 2006 et dans un 2ème article, de ses relances depuis 2006 (à l’exclusion de la nouvelle série qui aura droit à son propre article)

Moon Knight (Première partie)

Moon Knight est un personnage méconnu de Marvel, parfois considéré de façon abusive comme le « Batman de Marvel ». La comparaison est sommaire : ce sont 2 justiciers urbains qui oeuvrent la nuit, sans pouvoirs (encore que pour Moon Knight il en a eu à un moment donné et liés au cycle lunaire. De plus il a été rescussité à plusieurs reprises par Khonshu) et à la forte identité totémique (les chauve-souris pour Batman, la lune pour Moon Knight), qui sont 2 milliardaires apparemment désoeuvrés dans le civil. Moon Knight n'avait même pas été créé comme un clone de Batman à la base, mais au fur et à mesure de la construction de son propre univers, les similitudes sont devenues plus nombreuses, comme par exemple la présence (temporaire) d'un sidekick (le Robin de Moon Knight s'appelle Midnight).

Moon Knight (Première partie)

Il est apparu en 1975 dans le comic Werewolf by Night. Il y est présenté sous l'identité du mercenaire Marc Spector, chargé par un mystérieux Comité de tuer le héros de ce titre, Jack Russell, alias le Loup-Garou (qui possède les forces et faiblesses du fameux lycanthrope). Les membres du Comité lui donnent un costume blanc et des armes en argent. Il combat d'abord le protagoniste avant de se rallier à lui.

Il a eu ensuite droit à sa série en 1980 (qui définit ses origines et sa personnalité), qui a eu son succès d'estime en son temps, notamment grâce au dessin de Bill Sienkiewicz. Cette série s'est arrêtée quelques années après le départ de l'équipe créatrice. Le personnage a ensuite eu droit à plusieurs autres séries, loin d'être mémorables. Le personnage est également apparu dans Ultimate Spider-Man (dans l'arc Warriors).

Il a fait partie de plusieurs équipes : les Défenseurs, les Vengeurs de la Côte Ouest (mais il a brûlé sa carte de membre depuis) et les Marvel Knights (équipe de justiciers urbains qu'il a financée).

En dépit de son statut de héros très secondaire, Moon Knight a quand même eu droit à plus de 150 numéros en solo (avec un run de 60 numéros consécutifs comme record).

Moon Knight (Première partie)

Voici les origines "canoniques" du héros (qui furent réactualisées en 2006) : Marc Spector est un mercenaire sous les ordres de l'impitoyable Raoul Bushman. Lors d'une mission au Soudan qui consistait à piller des pyramides, Bushman exécute un archéologue, le professeur Alraune. Prenant la défense de sa fille Marlène, Spector est grièvement blessé par Bushman. Il est amené par les fidèles de Khonshu devant un autel du dieu égyptien. Spector meurt devant cet autel, et le dieu lui propose dans une vision de le rescussiter s'il devient son agent. C'est ainsi que Spector devient Moon Knight, et à l'aide de son pilote d'hélicoptère Jean-Paul « Frenchie » Duchamp (un de ses anciens amis mercenaires), combat le crime à New York.

Pour infiltrer la pègre, Spector jongle entre plusieurs identités : en plus de Marc Spector et de Moon Knight, il incarne le riche philanthrope Steven Grant et le chauffeur de taxi Jake Lockley. Mais on découvre qu'il ne s'agit pas que de jouer des rôles : Marc Spector souffre d'un trouble de la personnalité multiple.

Et c'est là qu'il se différencie de Batman : Moon Knight souffre de troubles psychologiques avérés. Outre son trouble de la personnalité multiple, il présente des tendances sado-masochistes (au point que le Maître de Corvée, un vilain doté d'une mémoire photographique, ne veut plus émuler son style car il le suspecte de prendre exprès des coups !).

Les proches de Spector remettent même en cause l'existence de Khonshu, qui communique régulièrement avec son avatar et le pousse à faire preuve de violence. Khonshu est effectivement le dieu de la Lune et de la Vengeance chez les anciens Egyptiens. Il est donc difficile de dire si Moon Knight est vraiment manipulé par son maître divin ou s'il prend ce prétexte pour déchaîner sa violence (sans atteindre les niveaux d'un Punisher, Moon Knight est plus brutal que le commun des super-héros Marvel).

Dans la 2ème partie de l'article, je parlerai des titres les plus récents du personnage et de son actualité.

Moon Knight (Première partie)
Lire la suite