Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
chroniques-du-leviathan.over-blog.com

Steins;Gate : Retors vers le futur

9 Juillet 2015 , Rédigé par Samizo Kouhei Publié dans #Critiques de jeu, #Vita

Steins;Gate : Retors vers le futur

Okabe Rintaro est un otaku parmi tant d'autres vivant à Akihabara. Il aime créer des gadgets farfelus et s'est créé la personnalité de "Hououin Kyouma", un savant fou pourchassé par l'Organisation, un groupe conspirant contre l'humanité. Le 28 juillet 2010, il se rend à une conférence sur les voyages temporels avec son amie d'enfance Mayuri. Ils découvrent le cadavre de Kurisu Makise, une des scientifiques participant à la conférence. Rintaro envoie un message à son acolyte Daru, resté dans leur "laboratoire", et Rintaro se retrouve subitement propulsé dans un Akihabara complètement désert ! Quelques instants plus tard, tout revient à la normale ... et Kurisu refait son apparition, bien vivante et sans aucun souvenir de sa mort ! De retour au laboratoire, Rintaro ne tarde pas à découvrir que l'une de ses inventions, un micro-onde modifié, lui permet d'envoyer des messages dans le passé ! Cette invention prodigieuse ne sert au départ qu'à des expériences anodines, mais va avoir des implications capitales ...

Steins;Gate : Retors vers le futur

Steins;Gate est un Visual Novel, sorti à l'origine sur PC et Xbox 360, uniquement au Japon. Décliné sous forme d'anime et de manga, le jeu est sorti en version traduite en anglais sur Vita et PS3 le 10 juin 2015 (mais ne sort que fin août aux Etats-Unis, étonnamment). J'ai joué sur la version Vita.

Steins;Gate est un Visual Novel pur et dur, c'est-à-dire que contrairement à des jeux comme Virtue's Last Reward ou DanganRonpa sortis sur Vita également, il n'y a pas de véritable gameplay pour entrecouper l'histoire. Les seules interactions sont d'utiliser son téléphone pour recevoir des messages, changer ses sonneries et ses fonds d'écran.

Ainsi l'histoire met beaucoup de temps à se mettre en place. Pendant une dizaine d'heures, on se contente de lire énormément, et d'être agacé par le cabotinage conspirationniste du héros et quelques personnages secondaires extrêmement caricaturaux. On a cependant envie de voir ce qu'il en est, car l'histoire est intéressante - parsemée de moments de tension et d'effroi malgré la bonne humeur-, la DA est intéressante -les couleurs en particulier- et les textes sont bourrés d'allusions à la pop culture.

Steins;Gate : Retors vers le futur

Si on a accroché lors de la très longue mise en intrigue, on est happé par une histoire qui prend une tournure beaucoup plus sérieuse et tragique. Les réflexions les plus anecdotiques se révèlent bien plus lourdes de sens au final -les premiers chapitres jouent beaucoup sur le caractère anodin des mails envoyés dans le passé, mais qui ont des conséquences bien plus importantes que prévues-

Le jeu offre plusieurs fins, conditionnées par les choix faits sur le téléphone. Certains semblent évidents pour voir les différentes fins, mais pour atteindre la vraie fin, un walkthrough ne sera pas de trop. Pour tout voir il faudra compter une trentaine d'heures.

Et il reste au final un jeu très profond, volontiers émouvant, ce qui ne semblait pas gagné au vu des premières heures très lentes. Si le jeu est disponible sur PS3 et Vita, je ne peux que conseiller que d'y jouer sur Vita : le jeu étant très statique, autant y jouer par petites doses sur portable que de rester des heures entières sur son canapé à lire des lignes et des lignes de texte. Autre conseil : procurez-vous le jeu en boîte. En effet, le jeu coûte 30€, alors qu'il est disponible en dématérialisé sur le Store au prix pas du tout compétitif de 45 € !

Steins;Gate : Retors vers le futur

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article