Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
chroniques-du-leviathan.over-blog.com

Ace Attorney Dual Destinies : Aucune objection

22 Novembre 2013 , Rédigé par Samizo Kouhei Publié dans #Critiques de jeu

Ace Attorney Dual Destinies : Aucune objection

Après des années de disette et un 4ème épisode en demi-teinte, l'annonce de la sortie d'un nouvel épisode numéroté de la saga Ace Attorney était inespérée. Le Region Lock de la 3DS semblait hypothéquer encore plus l'éventualité de jouer au jeu. En fin de compte, le jeu est sorti en France, même si c'est uniquement en dématérialisé et en anglais. Point positif : le jeu est vendu 25€ seulement.

Grand fan de la saga depuis la sortie du premier épisode sur DS (c'est à l'origine un jeu GBA cantonné au Japon), je ne pouvais que me procurer le jeu.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas la série Ace Attorney, il s'agit d'un visual novel où on incarne Phoenix Wright, un jeune avocat chargé de défendre des clients dans des affaires judiciaires deséspérées. Les phases de jeux alternent séances au tribunal (où il faudra opposer la bonne preuve pour pointer du doigt -littéralement- les contradictions des témoins à la barre) et enquête sur les lieux du crime.

Les différents jeux s'illustrent par des enquêtes très bien écrites, des personnages hauts en couleurs et des rebondissements permanents. Après 3 épisodes très ressemblants dans la forme, le 4ème épisode proposait d'incarner un nouveau venu, Apollo Justice (qui donne son nom en sous-titre de l'épisode), 7 ans après le troisième épisode, alors que Phoenix Wright a été rayé du barreau dans des circonstances étranges. L'épisode, le premier propre à la DS, a été assez fraîchement accueilli. S'il reste un très bon jeu, on peut regretter des enquêtes moins captivantes et la disparition d'une grande partie des personnages de la première trilogie.

Ce 5ème épisode, bien qu'intitulé Dual Destinies, permet d'incarner 3 personnages : Apollo Justice, Phoenix Wright (qui vient de récupérer son badge) et la nouvelle venue, Athena Cykes. Chacun de ces personnages a son "pouvoir spécial" : Phoenix peut obtenir des aveux en débloquant les "Psyche locks", Apollo peut lire dans la gestuelle des témoins et Athena percevoir les sentiments contradictoires des dépositions.

Un an après Apollo Justice, le système judiciaire est encore dans un "âge sombre" marqué par les assassinats perpétrés par des professionnels de la loi et la falsification de preuves. "La fin justifie les moyens" est d'ailleurs un des thèmes de ce nouvel épisode, qui se caractérise par une noirceur rarement atteinte dans la saga. Evidemment, le jeu réserve encore ses personnages cabots et ses rebondissements farfelus, mais la dernière affaire, entre autres, est particulièrement sombre. Si le 3ème épisode reste supérieur en termes de personnages et sur la dernière enquête, ce nouvel épisode n'a rien à lui envier sur l'intérêt de son histoire.

Ace Attorney Dual Destinies : Aucune objection

Les enquêtes sont toutes de très bon niveau, sans longueurs, et réservant constamment leur lot de surprises. Et contrairement aux épisodes précédents, elles sont liées entre elles. La difficulté a vraiment reculé sur cet épisode, avec la disparition du Game Over (si on épuise la "barre de vie" on revient directement à l'endroit de son échec avec une barre remplie), quelques décors uniquement à fouiller et des indications discrètes mais permanentes (on sait quand on doit présenter un objet aux témoins dans les enquêtes, on peut bénéficier des conseils de l'assistant au tribunal si on se trompe trop). De même, on peut recommencer indéfiniment les passages mettant à contribution les capacités spéciales des avocats.

Personnellement, ça ne me gêne pas trop, car certains passages des 3 premiers épisodes étaient vraiment compliqués. Cela ne pénalise en rien la durée de vie du jeu, puisqu'il m'a fallu pratiquement 30h pour faire les 5 enquêtes du jeu (relativement équilibrées en termes de durée).

Ace Attorney Dual Destinies : Aucune objection

La réalisation est sublime : les personnages sont désormais modélisés en 3D, avec une animation fabuleuse. Les décors sont désormais animés et ont une impressionnante profondeur de champ. C'est l'une des meilleures utilisations de la 3D sur la console, au point que j'ai fait tout le jeu avec la 3D. Le jeu bénéficie de quelques cutscenes animées de bonne qualité. On retrouve Noriyuki Iwadare (le compositeur des précédents épisodes) à la partie musicale, avec des remix d'anciens morceaux et des nouvelles compositions enlevées ou épiques. Enfin, contrairement au 4ème épisode, le jeu est bourré de fan service, à destination des fans de la première trilogie. Comme ces clins d'oeil et caméos ne tombent comme un cheveu sur la soupe, mais servent bien l'histoire, c'est un gros point positif.

Avec ce 5ème épisode, Capcom redonne enfin ses lettres de noblesse à la saga. Dual Destinies est à mon avis personnel le meilleur de la série avec le 3ème épisode. Le jeu réussit à renouer avec l'esprit de la trilogie originelle, tout en incorporant des éléments d'Apollo Justice et des spin-off Investigations (dont nous n'avons eu que le premier épisode en anglais), le tout dans une réalisation qui fait honneur à la console.

Aucune objection donc pour ce nouvel épisode !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article