Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
chroniques-du-leviathan.over-blog.com

Premiers pas dans Final Fantasy XIV : A Realm Reborn

27 Août 2013 , Rédigé par Samizo Kouhei Publié dans #Critiques de jeu

Premiers pas dans Final Fantasy XIV : A Realm Reborn

Je n'ai jamais touché à un MMORPG de ma vie. La sortie de Final Fantasy XIV me donne l'occasion de m'essayer au genre par le biais d'une de mes séries fétiches et sur PS3. Comme vous le savez sans doute, le jeu porte le sous-titre A Realm Reborn (littéralement "un royaume né à nouveau"). Effectivement, le jeu est sorti en 2010 avec l'intention de réitérer le succès phénoménal de Final Fantasy XI, précédent épisode sous forme de MMORPG, un choix qui avait fait grincer des dents à l'époque. Las, les débuts de FF XIV furent catastrophiques, au point que Square-Enix a décidé l'année dernière de mettre en scène la fin du monde d'Eorzea ... pour mieux le faire renaître dans A Realm Reborn !

J'ai passé mon tour sur les différentes Bêta, mais comme j'ai réservé l'édition (Collector), j'ai eu droit à un accès anticipé dès le samedi 24 août, le jeu sortant officiellement mardi 27 août.

Premiers pas dans Final Fantasy XIV : A Realm Reborn

Du moins c'est ce que je croyais. A l'instar de nombreux lancements de jeux en ligne, l'accès anticipé a été émaillé d'incidents techniques. Aussi n'ai-je pas pu accéder au serveur Moogle, où sont présents de nombreux joueurs français et des amis PSN. J'ai pris mon mal en patience avec un personnage créé pour essayer le jeu sur un serveur japonais.

Premiers pas dans Final Fantasy XIV : A Realm Reborn

Le jeu commence par une introduction en images de synthèse superbe, comme c'est toujours le cas avec les Final Fantasy. En quelques minutes, elle présente le monde dans lequel les joueurs vont partir à l'aventure, avec les enjeux et le cataclysme qui avait mis fin à Final Fantasy XIV.

La création du personnage est très exhaustive : on choisit sa race (avec 2 variantes) parmi 4, son sexe, l'apparence physique, puis le dieu tutélaire, la date de naissance, le métier (qui conditionne le point de départ parmi les 3 Cités-Etats éorzéennes), puis le nom et le serveur sur lequel on veut jouer (sachant qu'on ne peut pas basculer sur un autre serveur pour l'instant).

Premiers pas dans Final Fantasy XIV : A Realm Reborn

Le jeu est beau et rend justice aux designs d'Akihiko Yoshida, les effets sont spectaculaires sans apporter trop de confusion à l'écran. Cependant les éléments de décor poppent un peu trop et il y a quelques lags. Les musiques sont superbes.

Quant à la progression, elle est pensée pour les néophytes. Ma plus grande crainte était de devoir taper des lapins à la chaîne pendant des heures. Or, les missions sont nombreuses et plutôt variées (même s'il y a évidemment les sempiternelles quêtes FedEx) et permettent de ne jamais s'ennuyer. Par ailleurs, certains objectifs de mission peuvent être combinés : si une mission demande de tuer 3 lapins et une autre 5, le compte est commun, ce qui évite de devoir faire le double du travail.

D'ailleurs si on a l'impression de tourner en rond, une mission liée au scénario (l'épopée comme l'appelle le jeu) permet de relancer l'intrigue. Pour y avoir passé la journée, je suis au niveau 15, et je n'ai pas encore tout vu du système (les "instances", avoir sa monture).

Premiers pas dans Final Fantasy XIV : A Realm Reborn

Je ressors très convaincu de ces premières heures sur le jeu. L'histoire et l'univers s'annoncent captivants, permettant d'étoffer un MMORPG accessible qui ne se résume pas à faire des combats pendant des heures.

Premiers pas dans Final Fantasy XIV : A Realm Reborn

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

snoring cures 24/03/2014 13:55

You are very true about that the games character creation is very limited. There is not much features are available like other similar games. Really thank you for sharing this wonderful game review with us. Thank you for the share.