Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
chroniques-du-leviathan.over-blog.com

Moon Knight (Deuxième partie)

6 Janvier 2015 , Rédigé par Samizo Kouhei Publié dans #Comics, #Panini, #Marvel, #Moon Knight

Suite et fin de l'article sur Moon Knight, avec un focus sur l'actualité autour du personnage depuis 2006

Moon Knight (Deuxième partie)

Depuis quelques années, Marvel essaie de remettre ce personnage au premier plan. En 2005, une nouvelle série, scénarisée par l'auteur de polars Charlie Huston et dessinée par David Finch, montre un Marc Spector brisé psychologiquement et physiquement après un combat contre Bushman. Moon Knight est grièvement blessé par son ennemi juré, non sans l'avoir tué d'une façon extrêmement brutale : il lui arrache son visage avec l'un de ses « croissants de lune » (équivalent « lunaire » du batarang). Khonshu le harcèle sous la forme d'un Bushman au visage arraché (ou alors tout est dans sa tête ...) et veut qu'il verse du sang en son nom. Par la suite, le "héros" doit faire face aux attaques du Comité, à la vengeance de son ex-acolyte Midnight et réussit contre toute attente à se faire recenser durant Civil War, en dépit de son comportement violent pas vraiment au goût de Tony Stark qui chapeaute l'opération ... . Les activités de Moon Knight durant cette période consistent en effet à mettre fin aux opérations de la pègre de la manière la plus violente possible et à "marquer" les criminels d'un croissant de lune sur le front (un peu à la manière des soldats allemands dans Inglorious Basterds). Et evidemment, Spector a également du souci à se faire ... contre lui-même ! Ses proches ne le comprennent décidément pas, les super-héros le fuient comme la peste et Khonshu ne cesse de le harceler.

La série compte 30 numéros, marqués par la polémique à cause de l'extrême violence, et se termine sur la mort apparente de Marc Spector. Panini n'a publié en français que les 20 premiers épisodes (leur découpage en 4 volumes ne correspond pas à celui des TPB de Marvel). J'ai commandé la suite en V.O.

Dans Death of Marc Spector, Moon Knight doit prendre le large après qu'il ait tué Black Spectre (un de ses ennemis qui a voulu lui mettre des meurtres sur le dos en les signant du croissant de lune sur le front des victimes). Il est à la fois pourchassé par Tony Stark (devenu le chef du SHIELD à l'occasion de sa "victoire" dans Civil War) et les Thunderbolts de Norman Osborn. Il décide donc de tuer son identité civile ... mais il ne faut pas oublier qu'il en a d'autres, qui sont bien plus que des rôles vu ses problèmes mentaux. Down South, le dernier arc de la série, s'intéresse aux péripéties du Chevalier de la Lune enfui au Mexique.

Moon Knight (Deuxième partie)

Une nouvelle série est lancée en 2009, Vengeance of Moon Knight. Mais contrairement à ce que sous-entend le titre, Moon Knight est décidé à se comporter en véritable super-héros, se contentant d'appréhender les ennemis sans les mutiler, décidant de ne plus écouter Khonshu (ou d'essayer de maîtriser sa folie, ce n'est pas tranché). Dans le premier volume, Moon Knight revient à New York en plein Dark Reign, ce qui oblige Norman Osborn à s'occuper de ce retour gênant. Le premier arc montre surtout la lutte de Spector pour se comporter comme un véritable super-héros et s'amender de son passé de mercenaire, notamment quand Osborn et ses séides décident de le briser à nouveau en faisant revenir son pire ennemi.

Le 2ème volume est très décevant. Ce sont en effet 4 épisodes qui se contentent d'associer le personnage et des super-héros bien plus populaires sans se soucier de creuser davantage la lutte du héros "réformé" contre ses démons intérieurs. Konshu apparaît d'ailleurs très peu dans ces épisodes, un comble ! Le seul intérêt consiste à montrer l'intégration de Moon Knight dans les Vengeurs Secrets (équipe à suivre dans Marvel Stars). Parmi les dessinateurs, on retrouve l'Espagnol Juan José Ryp, dont j'avais apprécié le dessin sur Black Summer et No Hero.

Moon Knight (Deuxième partie)

Cette série a été arrêtée mais a laissé place à une nouvelle série, Moon Knight, avec comme équipe artistique le duo qui avait relancé Daredevil au début des années 2000, Brian M. Bendis et Alex Maleev.

Marc Spector semble enfin épanoui (on est loin de la précédente série du même nom) : installé sur la Côte Ouest, il prend un nouveau départ, loin de ses amis et de ses emmerdes new-yorkaises. Il remporte le succès grâce à une série télé librement inspirée de son histoire (les premières pages permettent ainsi de dresser la genèse de Moon Knight pour les néophytes), fait partie des Vengeurs Secrets de Steve Rogers et semble débarrassé des persécutions (réelles ou supposées) du dieu Khonshu. 3 Vengeurs prestigieux (Captain America, Wolverine et Spider-Man) viennent lui rendre visite pour lui demander de s'occuper des affaires super-criminelles sur la Côte Ouest. Spector ne tarde pas à reprendre du service quand il tombe sur un deal qui tourne mal entre 2 petites frappes et Mr Hyde (alias le "punching ball" attitré des super-héros Marvel) ...

La couverture spoile le coup de théâtre de la dernière page de l'épisode, mais signalons tout de suite qu'en dépit de ce qu'il pense, Moon Knight n'en a pas fini avec ses problèmes mentaux ... L'angle d'approche de Bendis est intéressant : sans verser dans la violence extrême de la série de 2006, il démontre que Moon Knight est un héros définitivement en marge de la communauté super-héroïque. L'histoire est intéressante et ne manque pas d'humour, et on ne retrouve pas les tares habituelles de Bendis : les dialogues ne consistent pas en des répliques monosyllabiques et l'action n'est pas trop décompressée.

Malheureusement, après un démarrage enthousiasmant, cette nouvelle itération du Chevalier de la Lune (la 3ème en 6 ans) s'est essoufflée (tant au niveau de l'intérêt que du succès commercial), en dépit de l'équipe artistique de choc chargée de relancer le personnage (avec peut-être l'espoir secret de refaire le "coup" de Daredevil).

On a effectivement du mal à croire qu'un héros sans pouvoirs et au mieux secondaire puisse jouer d'égal à égal avec un méchant qui a tenu tête aux plus puissants Vengeurs, et cela en dépit des ressources multiples et de l'imprévisibilité du héros lunaire. De même, l'intrigue autour d'Ultron ne décolle jamais vraiment et n'a été reprise qu'à l'occasion de l'event Age of Ultron (universellement conspué). L'une des dernières pages où la série télévisée "Légendes de Khonshu" est annulée est d'ailleurs une allusion à l'arrêt du comic après seulement 12 épisodes.

Dommage que Bendis n'ait pas pu exploiter davantage la personnalité (ou plutôt les multiples personnalités) fascinante de ce personnage, qui ne semble devoir jamais s'imposer. D'un point de vue graphique, Alex Maleev livre une très bonne prestation.

Moon Knight (Deuxième partie)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article