Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
chroniques-du-leviathan.over-blog.com

Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre

6 Juillet 2014 , Rédigé par Samizo Kouhei Publié dans #Critiques de jeu

Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre

En ce centenaire de commémoration de la Première guerre mondiale, on ne peut pas dire que le monde du jeu vidéo participe à ce devoir de mémoire. Plusieurs explications à cette désaffection des éditeurs pour ce conflit. Ce fut un conflit marqué par la guerre de position, donc difficile à retranscrire en jeu d'action (à part en simulateurs d'aviation) et pas aussi manichéen que la Seconde guerre mondiale, où les méchants ne sont pas aussi clairement définissables que les Nazis et le Japon impérial. De même il n'y a pas eu de réelles batailles décisives (à part les offensives meurtrières de début de conflit). Une guerre dont les "sommets" sont Verdun et la Somme, soit des combats de plusieurs mois pour quelques dizaines de kilomètres (et au prix de centaines de milliers de morts), ne sont pas vraiment idéales pour une retranscription en mouvement.

Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre

il s'agit du 2ème jeu hors Rayman à utiliser le Ubi Framework. Child of Light a été bien plus médiatisé, alors que ce jeu est bien plus méritant. C'est en effet un des rares jeux à parler de la Première Guerre Mondiale.

Le jeu mêle plusieurs gameplay : point'n'click, infiltration, phases en véhicule, combats de boss et même jeu de rythme. Le design un peu naïf fait penser à du franco-belge (et ça passe très bien en mouvement), et l'ambiance sonore mêle musique classique, morceaux au piano, narrateur classieux et des personnages qui s'expriment sommairement dans leurs langues natales. Le ton est sensible et humaniste (comment des soldats confrontés à l'horreur fondent aussi des relations de camaraderie, qui transcendent parfois les camps, et bien sûr les interactions avec le chien), mais n'occulte en rien la violence et l'absurdité de la guerre (les gaz de combat, les destructions, les tranchées). Le "stage" du Chemin des Dames est très symptomatique du caractère particulier de cette guerre avec son gameplay uniquement basé sur la fuite en avant alors que les PNJ tombent comme des mouches. En dépit de la gravité des évènements, le propos n'est pas tire-larmes et n'est pas là pour choquer à tout prix. Il y a bien sûr des morts, des tragédies, mais aussi quelques moments plus légers.
L'histoire est un peu cousue de fil blanc (les péripéties des personnages jouables sont un peu rocambolesques et les rebondissements parfois peu crédibles) et met en scène les "grands" moments du conflit sur le Front Ouest. Même s'il y a quelques moments d'héroïsme (prendre une position d'artillerie, venir en aide à des civils), ce n'est clairement pas le cœur du titre, qui montre comment des gens ordinaires vont se retrouver happés dans la folie meurtrière de la guerre et se raccrocher à l'espoir de retrouver une vie normale. Des "soldats inconnus" qui n'ont pas flanché malgré l'horreur.

Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre

Il n'y a pas de gentils ou de méchants. Ainsi on doit échapper tour à tour aux Français et aux Allemands. Si méchants il doit y avoir (hormis un boss tout droit sorti de Sonic), ce sont les officiers qui envoient leurs hommes à la mort pour des résultats incertains. Le refus du manichéisme est tout à l'honneur d'Ubi, et s'inscrit dans l'esprit des commémorations officielles : célébrer la paix de l'Europe 100 ans après (même s'il a d'abord fallu revivre une autre guerre mondiale qui a porté encore plus loin l'atrocité contre le genre humain)
Ce n'est pas le jeu de l'année car il n'y a pas réel challenge et quelques passages cassent le rythme (les passages en jeux de rythme, quelques énigmes), mais c'est sans doute le jeu qui a su saisir le mieux la tonalité de cette guerre et rendre hommage aux millions de personnes sacrifiées aux horreurs de la guerre. Un jeu qui participe au devoir de mémoire.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article