Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
chroniques-du-leviathan.over-blog.com

Miracleman 1

10 Juin 2014 , Rédigé par Samizo Kouhei Publié dans #Comics

Miracleman 1

C'est une série très longtemps bloquée par un imbroglio juridique que Panini publie en ce mois de juin. Pour d'obscures raisons de droit, la réédition de la série était impossible, jusqu'à ce que Marvel achète la totalité des droits en 2013, permettant ainsi la réimpression de la série, sous forme de numéros avec force variant covers et de TPB. Panini publie ainsi le premier TPB. Cependant, tout ne s'est pas passé comme prévu car Alan Moore a refusé de figurer dans les crédits de cette réédition. Il apparaît donc sous le nom de "scénariste originel".

A l'origine, Miracleman (ou plutôt Marvelman) est une série créée par Mick Anglo en 1954. Il s'agit d'un ersatz de Captain Marvel (lui-même très inspiré par Superman),dont l'éditeur anglais s'était retrouvé bien embêté par le rachat des droits du personnage par DC Comics (qui se débarrassait ainsi du principal rival -commercial- de Superman dans les années 1940).

Dans cette série, le jeune journaliste Micky Moran obtenait des pouvoirs surhumains (vol, superforce, invulnérabilité) d'un scientifique du futur en prononçant la formule : Kimota ! Il était rejoint rapidement par Kid Miracleman et Young Miracleman. Les membres de la famille Miracleman ont vécu des aventures hautes en couleur mais surannées jusqu'en 1965, où les faibles ventes entraînent l'arrêt de la publication.

En 1982, un jeune auteur relance la série de son enfance. Cet auteur n'est autre qu'Alan Moore, encore inconnu à l'époque.

Michael Moran est un journaliste déprimé, qui fait des rêves étranges : il imagine être un surhomme volant dans les étoiles. Lors d'un reportage dans une centrale nucléaire, il est pris en otage par des terroristes. Alors que la situation est critique, il a comme une illumination : il prononce la formule magique Kimota et redevient Miracleman. Il ne tarde pas à découvrir qu'il avait perdu la mémoire et ses pouvoirs depuis un tragique incident en 1968. Mais les aventures insouciantes de l'Âge d'Or sont bien loin, et le retour de Miracleman entraîne de sombres événements ...

Quelques années avant un Dark Age qu'il a contribué à lancer avec Watchmen, Alan Moore livrait déjà un titre très sombre, avec un super-héros loin d'être irréprochable. Les aventures du Golden Age apparaissent sous un jour bien plus sinistre, et Miracleman, le surhomme, est une entité différente du très humain Michael Moran. L'histoire est extrêmement dense. Bien que ce premier arc ne fasse "que" 4 épisodes, il s'y passé énormément de choses, avec une écriture très littéraire.

La colorisation modernisée fait honneur aux dessins de Gary Leach.

Le recueil est complété par des histoires courtes introduisant une dimension très S-F, qui m'ont laissé assez hermétique, de recherches graphiques et d'une galerie des variant covers.

L'attente en valait vraiment la peine, et voici un des meilleurs comics de l'année en France. Très fort pour une oeuvre de jeunesse datant de 1983 !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article