Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
chroniques-du-leviathan.over-blog.com

Drakengard 3 : Zero pointue

26 Juin 2014 , Rédigé par Samizo Kouhei Publié dans #Critiques de jeu

Drakengard 3 : Zero pointue

Avec la dissolution de Cavia, après le magistral Nier, on ne donnait pas cher de la survie de la licence Drakengard (Drag-on Dragoon en japonais). Cependant, un troisième épisode est finalement sorti, bénéficiant de la participation de l'équipe originelle, au sein du studio de développement Access Games (Deadly Premonition). Le jeu est même sorti en France, mais uniquement en dématérialisé, y compris dans son édition collector.

Evacuons tout de suite la politique tarifaire scandaleuse du jeu, vendu 59,99€ sur le Store, avec un DLC de 5,99€ pour les voix japonaises qui ne fonctionne toujours pas à l'heure actuelle, et des épisodes mettant en scène les soeurs de Zero au même prix.

Dans un monde en guerre, l'arrivée de 6 soeurs célestes, les Invocatrices, a permis l'avènement de la paix. Cependant, Zero, la soeur aînée, que l'on incarne, décide d'assassiner ses soeurs ! Sa première tentative, dans le prologue du jeu, se solde par sa défaite : son dragon, Michael, meurt en la protégeant, elle est grièvement blessée et perd un bras. Un an plus tard, elle se relance dans sa vendetta inexpliquée. Elle a un nouveau dragon beaucoup plus puéril, Mikhail, et elle porte une prothèse à la place de son bras manquant.Enfin, elle a une énorme fleur blanche qui a poussé dans son oeil.

Drakengard 3 : Zero pointue

A l'instar des autres épisodes de la série, Drakengard 3 est un beat'em all, avec quelques phases de shoot'em up à dos de dragon. L'univers est également très sombre, bien que particulièrement déjanté. La majorité du gameplay consiste à progresser dans des décors linéaires et massacrer les ennemis avec de nombreuses armes et des combos sanglants. Si les combats sont jouissifs, ils sont gâchés par un framerate asthmatique et une caméra folle toute droit issue des pires jeux PS2. Les phases de shoot s'en sortent à peine mieux, alors qu'elles sont sur rail, contrairement aux 2 précédents épisodes.

Le jeu possède de réelles qualités : un character design excellent, des combats violents, un scénario à tiroirs et une bande-son fabuleuse (même si elle est en deçà de celle de Nier). Mais ces qualités sont fortement amoindries par les défauts : une technique calamiteuse (les 2 premiers étaient déjà assez désastreux, la répétitivité et un boss final complètement à côté de la plaque. Si l'idée et la mise en scène sont bien pensés, la mise en oeuvre est catastrophique : changement total de gameplay, difficulté absurde et caméra désastreuse.

Drakengard 3 : Zero pointue

Je ne peux décemment conseiller le jeu : si vous ne jurez que par l'aspect visuel et technique du jeu, vous fuirez loin, et même les joueurs les plus indulgents ne pourront que passer difficilement sur les lacunes techniques du jeu et son boss final trollesque. De plus, à 60€ sans compter les DLC, ce n'est pas une bonne affaire.

Dommage car il aurait suffi d'un peu plus de finition pour en faire un jeu de niche culte comme Nier.

Drakengard 3 : Zero pointue

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article