Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
chroniques-du-leviathan.over-blog.com

Gotham Central 1

1 Mai 2014 , Rédigé par Samizo Kouhei Publié dans #Comics

Gotham Central 1

Qu'est-ce qu'être flic à Gotham ? C'est à cette question que répond la série Gotham Central, parue en 40 épisodes entre 2003 et 2006 aux Etats-Unis, et qu'Urban va republier en 4 albums. Ce premier volume de 10 épisodes rassemble une équipe prestigieuse : Ed Brubaker et Greg Rucka au scénario (ensemble ou chacun de leur côté) et Michael Lark au dessin (un spécialiste des ambiances urbaines).

Gotham Central raconte la vie et le travail des équipes de jour et de nuit de l'Unité des Crimes Majeurs, des policiers triés sur le volet par le Commissaire Gordon (qui à l'époque avait pris sa retraite). Leurs enquêtes les amènent à traiter d'affaires sordides, incluant souvent les super-vilains qui donnent du fil à retordre à Batman. Le Chevalier Noir ne fait d'ailleurs que de brèves apparitions, ce sont vraiment les policiers ordinaires qui sont au coeur de cette série. D'ailleurs ils savent très bien qu'ils n'ont que peu de temps pour s'occuper des affaires mêlant les super-vilains avant que Batman ne prenne le relais. Même si cela n'enlève rien à leur mérite de travailler dans une ville aussi dangereuse, on se rend compte que les policiers sont souvent dépassés face à l'horreur déployée par les criminels hauts en couleur.

La série débute alors que l'inspecteur Driver et son coéquipier suivent une piste sur l'enlèvement d'une adolescente des quartiers huppés. Hélas, ils tombent sur Mister Freeze, qui blesse Driver et tue son coéquipier. Parallèlement à la traque de Freeze par les policiers, l'enquête sur la disparition de l'adolescente continue. L'arc suivant poursuit cette enquête, tandis que Firebug (un pyromane à costume) sème la terreur. Enfin, l'arc suivant met en scène l'autre équipe, et notamment Renee Montoya (une policière d'abord apparue dans Batman the Animated Series), victime d'un coup monté et de révélations sur sa vie privée.

Un très bon départ pour une série que je n'avais pas lue à l'époque de sa première parution française, très bien écrite, tant au niveau des personnages que des enquêtes (dans le contexte très particulier de la ville de Batman et des criminels fous qu'il combat à longueur de temps).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article